ErwanSito web

Erwan Sito / Gap (05)

Après de nombreuses années dans les milieux de la culture et de la poésie, Erwan Sito entre en création par la voie des poètes Eugène Guillevic et Thierry Metz. Guidé par le besoin tenace de se confronter à la matière et à l’espace, il élargit ses champs de création et se consacre, depuis 2012, à faire naître des installations immersives.

Tout en souhaitant rendre ses propositions populaires, accessibles au plus grand nombre, il s’applique à proposer des niveaux de lectures plus profonds qui cherchent à teinter l’émotion, qui cherchent à provoquer un « vous êtes ici ailleurs » !

Il a participé à l’édition 2018 d’À Ciel Ouvert en réalisant une œuvre renversante, Obscura Humanitas.

a-Ciel-Ouvert---Inauguration---Anthony-Sion---Ville-de-Riorges---juin-2018-15
a-Ciel-Ouvert---Inauguration---Anthony-Sion---Ville-de-Riorges---juin-2018-13
a-Ciel-Ouvert---Inauguration---Anthony-Sion---Ville-de-Riorges---juin-2018-12
a-Ciel-Ouvert---Inauguration---Anthony-Sion---Ville-de-Riorges---juin-2018-18
a-Ciel-Ouvert---Inauguration---Anthony-Sion---Ville-de-Riorges---juin-2018-11
Work-in-progress---28-mai---Anthony-Sion---Ville-de-Riorges---Mai-2018-37

 

Il est président du jury de cette édition 2020.
À ce titre, il a participé à la sélection des œuvres présentées cette année.

Il proposera deux œuvres sur le parcours cet été, dont l’une réalisée avec des élèves et des familles riorgeoises, ainsi qu’une autre œuvre dans les vignes du Bouthéran, à Saint-André-d’Apchon.

L'œuvre À Ciel Ouvert : Lux Humanitas

 

Francine Garnier / La Berthenoux (36)

Francine GarnierRégulièrement invitée dans des manifestations internationales de Land art comme dernièrement au Festival Woest & Bijster ou dans le parc botanique de Leyde aux Pays Bas, Francine Garnier œuvre en multiples sentiers d’art, de Royan à Villeneuve d’Ascq, au Musée d’archéologie du Val d’Oise, au Parc naturel des Ardennes...

Sa collaboration avec son compagnon compositeur a également généré des créations sonores et lumineuses comme lors de l’évènement de Winterlicht près de Rotterdam, au Centre d’art l’Expédition à Chateauvillain, ou encore comme invités d’honneur à Sculptures en l’ile d’Andrésy. Les œuvres tissent avec les lieux d’étranges paysages mêlant l’œil et l’oreille.

 

L'œuvre : Flux

 

Olivier Toulemonde / Liesle (25)

OlivierToutlemonde Issu de la musique concrète, Olivier Toulemonde a pris l’habitude d’écouter à l’intérieur des sons. Il en a développé une relation intime au bruit - celui qui nous entoure, celui qui résonne en nous, celui qui fait musique. Et c’est cette question du sonore qui façonne son travail artistique, que ce soit en tant que plasticien, musicien, compositeur ou réalisateur radio.

Sa démarche consiste essentiellement à s’étonner des sons de tous les jours, à en révéler les contours et à extraire du quotidien l’événement ordinaire qui deviendra objet sonore extraordinaire.

 


L'œuvre : Les jardins de Perséphone

 

Lika Guillemot et Ludovic De Valon / Paris (75)

LikaGuillemot Ludovic De ValonLika Guillemot est plasticienne, diplômée de l’école Olivier de Serres et d’un master en art contemporain. Son travail interroge le corps, la transmission, dans un univers onirique. Ses travaux se déploient sous forme de dessins, tissages et installations.

Ludovic de Valon est plasticien, diplômé des Arts Décoratifs de Strasbourg, il poursuit sa formation en art thérapie (INECAT) et aux différentes techniques de la teinture et peinture naturelle (auprès de Michel Garcia notamment). Son travail s’articule entre nature, souvenirs et enfance.

Les Vieilles Dames sont leur troisième projet commun.

 


L'œuvre : Les Vieilles dames

 

Christian BIGIRIMANA et Tristan CASSIR / Montreuil (93)

Tristan CASSIRChristian BIGIRIMANA Christian Bigirimana et Tristan Cassir sont tous les deux architectes. Ils se rencontrent durant leurs études à l’École Nationale d’Architecture Paris Val de Seine avant de collaborer au sein du collectif Aman Iwan, fondé en 2015. Ce dernier s’inscrit dans une démarche de recherche - action, qui se matérialise par un travail d’édition et d’expérimentation architecturale dans l’espace public.

Christian est porté par son appétit du contact au matériau et de l’humain. Tristan puise dans l’écriture poétique, les racines de ses projections. Leur rencontre est un dialogue où s’entremêlent poésie et matière tangible pour une pratique attentive aux défis singuliers de chaque territoire.

 

L'œuvre : La place hypothétique de l’arbre

 

Tom Senecal / Trouville-la-Haule (27)

Tom Senecal webSculpteur-amateur depuis plusieurs années, Tom a fait l’expérience d’une multitude de techniques et de matériaux. Diplôme de Paysagiste-concepteur en poche, il part un an à la Réunion. De retour, il se tourne avec intérêt vers la pratique de l’art in situ et du Land Art. Il envisage l’œuvre comme l’émergence d’un paysage, combiné à l’exercice de sculpture de l’espace.

Pour cette réalisation, Tom a donné sa confiance et reçu un soutien technique de qualité en la personne de Florent Bourdin, entrepreneur paysagiste. Installé à Pouilly-sous-Charlieu, celui-ci revient de sept années d’expérience à Genève.

 


L'œuvre : Le lit du Renaison

 

Oriane Bajard / Marseille (13)

Oriane Bajard webOriane Bajard ancre sa pratique entre scénographie et installations plastiques. Ce regard lui permet d’interroger notre rapport à l’espace et aux temporalités, de mettre en relation corps et paysage, se jouant des échelles et questionnant la place de l’homme dans son environnement.

Ses structures, souvent d’inspiration organique, viennent se «greffer» à l’existant et le métamorphosent. Elles sont comme des passerelles entre le corps humain et un corps universel, bien plus vaste. Elles nous invitent - avec douceur et onirisme - à prendre place dans ce paysage, appelant l’esprit à la contemplation et l’observation.

 

 


L'œuvre : Apis Oculis


Prisca Cosnier / Néant-sur-Yvel (56) 

Prisca Cosnier webÀ la suite de ses études dans les Ecoles supérieures d’art de Rennes et d’Avignon, Prisca Cosnier a été artiste-enseignante dans cette dernière. Puis elle choisit de se mettre au vert en milieu rural dans le Morbihan.

Son parcours artistique est jalonné d’installations dans divers paysages, côté nature essentiellement, parmi d’autres formes d’expression, graphiques et sculpturales. Son travail met en avant le caractère éphémère, instable et fragile de l’existence, entre observation, poésie et réflexion.

 

 

 

L'œuvre : Végétalités